Israel, entre stage et voyages/ Ep.2

J’ai passé le cap du deuxième mois en Israel. Plus qu’un mois devant nous avant la fin de mon stage. Je continue mes voyages et je délaisse la vie en auberge pour m’offrir enfin un peu d’intimité dans un appartement. 

Tout juste en arrivant en Israel, j’ai été questionnée par un agent de l’immigration sur le pourquoi du comment je restais ici pour 3 mois. « Pourquoi rester trois mois dans un pays si petit? ». Je crois que je ne comprends toujours pas sa question.

Ce pays a une variété surprenante de paysages, tellement d’histoire et encore plus de personnes à rencontrer. Entre le stage, les plages et les voyages, je n’ai toujours pas réussi à voir tout ce qu’il faut, encore moins tout ce que je veux. Il faut dire que Shabbat et l’arrêt des transports complique un peu la situation… Eh oui, petit changement à prendre en compte: ici, nous travaillons du dimanche au jeudi et le week-end est donc composé du vendredi et du samedi. Durant ces deux derniers jours de la semaine, pas de transports publics à partir de 15h jusqu’au couché du soleil le lendemain. Cette pause est accueillie allègrement par pratiquement toute la population et par la plus plupart des commerces. C’est donc Shabbat, le jour de repos assigné au septième jour de la semaine juive (mais qui commence, en soit, bien avant le samedi).

Malgré le manque de temps et autres obstacles, j’ai vu des choses et rencontré des gens extraordinaires. Petit tour des aventures:

Tel Aviv

Une ville pleine de vie. Des grands immeubles côtoient des plages. On trouve toujours du monde sur les côtes, notamment pendant Shabbat, avec toute l’artillerie pour le barbecue. Bonne ambiance, on se demande mutuellement entre inconnus de garder en oeil sur les affaires pendant qu’on fait un plouf dans l’eau ou de passer le sel.

Le marché Carmelit permet d’avoir des produits frais tous les jours (sauf pendant notre cher Shabbat). On y trouve de quoi manger local, au milieu d’un souk bien gai. Chakchouka, falafel, smoothie, houmous, fruits de mer frits et d’innombrables plats végétariens. Je les ai presque tous goûtés!

Overstay, l’auberge dans laquelle je suis restée deux mois, est pleine de vie 24 heures sur 24. Rooftop, piscine, bar… Je dois avouer que j’ai peu dormi pendant les deux premières semaines.
Contrairement à ce qu’on peut penser, ce qui fut le plus dur, fut de connaître des personnes magnifiques et de les voir partir toutes, les unes après les autres. L’auberge accueille de nouveaux volontaires et reçoit des invités tous les jours, mais on s’attache aux gens quoi qu’il en soit (grosses bisses à tous ce qui lissent, vous me manquez).

 

 

 

Mitzpe Ramon

Petit passage avec Mathias et Irma à Mitzpe Ramon, ville située dans le desert du Negev, où il fait facile 45°C (à l’ombre)(à 19h)(eh oui). Nous sommes restés à l’auberge Silent Arrow, perdue quelque part entre la ville, la ferme d’alpaca et le desert. Dépaysement garanti dans les grandes tentes en tunnel traditionnel qui protègent incroyablement bien de la chaleur.
La pastèque fraîche à l’arrivée, un MUST. Le couché du soleil au Camel Observatory, à coté du cratère, un rêve. Visiter pendant la fete annuelle de la ville et se retrouver au milieu d’une teuf, priceless.

 

Charlie LOPEZ Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × trois =